Réunion avec les commerçants

Les Terrasses :

Pour aider au mieux les commerçants, la commune porte le projet  de création des terrasses: il fallait que le permis respecte à la fois les règles d’urbanisme (le règlement Intérieur de l’Urbanisme est modifié pour permettre l’opération) et les préconisations de l’ABF ; l’accompagnement de cabinets d’architecte a été nécessaire pour étudier la faisabilité et l’implantation sur le site. Cet accompagnement a coûté   6 000 € à la commune

Le permis de construire ces terrasses a été délivré dès janvier 2018.

Dès lors, il a été demandé aux commerçants souhaitant installer une terrasse de se rapprocher de la CCI (Chambre de Commerce et d’Industrie) car le port n’appartient pas à la commune mais bien à la CDC. Le Conseil Portuaire, composé de la Collectivité de Corse et des représentants des ports de pêche de Haute Corse, est seul habilité à délivrer les AOT (Autorisation d’Occupation Temporaire). Conformément à la règlementation, les demandes d’AOT pour 2019 devaient être déposées avant fin Octobre 2018.La mairie a également indiqué aux commerçants que l’Agence de Développement Economique de la Corse (ADEC) pouvait participer aux financements de leurs installations. Les demandes là aussi devaient être déposées à la Chambre de Commerce et de l’Industrie de Haute-Corse au mois d’octobre 2018 pour l’année 2019. Le maire déplore que, malgré une campagne d’information, ni demande d’AOT, ni demande d’aide auprès de l’ADEC, n’ait été formulée pour 2019.

A la réunion d’information de Janvier 2019, seuls 2 commerçants étaient présents. Ce qui traduit un manque d’intérêt évident.

RAPPEL : toute occupation du domaine public est soumise à certaines règles de base, dont la 1ère est une demande écrite formulée auprès de la mairie. Toute occupation illégale fera l’objet de constatation et d’éventuelles sanctions.

La voie piétonne :

installée pour l’été 2018, elle n’a pas été respectée. Devant ces nombreuses infractions, la Commune, responsable en cas d’accident, a engagé une réflexion pour 2019.

Nuisances sonores :

Il n’est pas interdit pour les commerçants comme pour les particuliers,d’organiser des soirées, mais il est fortement conseillé d’en avertir au préalable la mairie . Toute nuisance sonore excessive est répréhensible. Le maire a également suggéré aux intéressés de créer une association pour coordonner leurs activités.